Jacob Redman est réalisateur et photographe.
Adolescent il se passionne tôt pour l’image en réalisant son premier reportage.
En 2007, il intègre l’équipe d’InsightShare, leader mondial en vidéo participative. Il se spécialise comme monteur et participe à une centaine de courts métrages avec cette même organisation pour des ONG reconnues mondialement (les Nations Unies, Unicef…) sur des questions telles que l’impact du changement climatique, l’empowerment de personnes marginalisées et indigènes, la justice restorative…
En parallèle, il obtient une licence en digitale film art à l’University Creative Arts et se passionne pour la photographie. Il réalise ses propres séries photographiques. 
De retour dans le sud de la France en 2012, il devient responsable du pôle audiovisuel pour le GRAPh-CMI à Carcassonne et enseigne pour le Diplôme Universitaire Photojournalisme et Transmédia de l’Université de Perpignan et la Fabrique des Arts de Carcassonne. 
En 2016, il impulse avec Ana Sany la création de KOVisuel, association de production audiovisuelle et photographique et d’éducation à l’image, axée autour des thématiques “social”, “culture” et “environnement”.
Entre 2017 et 2019, il réalise son premier long métrage documentaire Des Couacs et des Poètes.
En 2021 durant une résidence de territoire, il affine son regard avec le projet País de flors, dans lequel il photographie et filme la flore pyrénéenne. En suivant, il décide de réaliser des portraits vidéo, de très courts-métrages tels que The French Cowboy (1er prix documentaire de Røde Reel festival) et Subversive.