©Maxcasa

MAXCASA a suivi une formation d’assistant réalisateur audiovisuel et de photojournaliste, avant de s’orienter vers la photographie de reportage et de spectacle. Il a collaboré avec des agences de presse en traitant l’actualité sociale, culturelle et politique pour la presse française et internationale. Aujourd’hui, à l’heure de la convergence médiatique, MAXCASA accompagne les acteurs culturels ou les entreprises dans leur communication visuelle avec des projets mêlant photographie et vidéo.
Appréciant particulièrement capturer la fragilité des individus au sein de leur environnement, ses travaux se concentrent notamment sur des photographies de danse et d’architecture, qui sont présentées en festival ou en expositions.

Ses travaux à l’UM

En 2016, le danseur Leonardo MONTECCHIA de la Compagnie de la Mentira en résidence à l’UM a mis en place un parcours chorégraphique axé sur les gestes quotidiens considérés comme inutiles. MAXCASA a réalisé des photographies de ces performances artistiques qui ont ensuite fait l’objet d’une exposition itinérante sur huit lieux de l’Université de Montpellier, Nîmes et Béziers entre 2017 et 2018.
Les inspirations des deux artistes, Leonardo MONTECCHIA et MAXCASA, se rejoignent sur cette volonté de mettre en lumière la mouvance gracieuse des corps et le rapport de l’humain avec le monde qui l’entoure.

En 2018, MAXCASA a réalisé des photographies lors des conférences, ateliers et spectacles organisés à l’occasion du Mois des femmes afin d’en révéler la beauté cachée dans des gestes, des regards, des moments forts ou intimistes. Ces photos, intitulées Sous le signe des femmes, ont ensuite été imprimées et tissées entre elles sous forme de bâche, symbole d’union et de lien aussi fragile que complexe.