Né en 1985 et vivant à Montpellier, Cahuate Milk est un photographe, plasticien et vidéaste autodidacte.

Il côtoie depuis plusieurs années le milieu du spectacle vivant dont il est proche et met aujourd’hui ses créations au service des groupes de musique et des compagnies de théâtre.

Son travail photographique explore l’humain dans son questionnement et sa complexité. Mêlant sobre réalité et onirisme personnel, son travail se veut épuré et accessible.

Co-fondateur de la Galerie éphémère à Villeneuve-lès-Maguelone, il s’implique dans la promotion des artistes locaux ou émergents (photographie, dessin, street art, collage…).

Son travail à l’UM en mars 2022 :

Le photographe Cahuate Milk est sollicité dans le cadre de l’événement annuel Donner des Elles à l’UM

La thématique de cette année 2022 questionne les stéréotypes de genre dans les milieux professionnels ou domaines d’études. C’est à partir de ce fil rouge que l’artiste réalise l‘exposition photo Flou.e.

« J’ai voulu dans cette série créer un parallèle entre les stéréotypes de genre et les préjugés techniques déterminant la qualité d’une photo. Ici c’est le flou et la netteté qui sont questionnés au travers des portraits de personnes dont le genre est minoritaire dans leurs secteurs d’activités.
C’est en utilisant la technique du freelensing que j’ai choisi de travailler cette approche photographique.

Le freelensing consiste à détacher l’objectif du boîtier afin de générer des zones de netteté réduites et un flou dense et poétique. C’est une technique aléatoire qui en fonction de l’inclinaison que l’on donne à l’objectif offre des résultats très variés.
J’ai donc rencontré treize personnes, étudiantes, étudiants, enseignants-chercheurs, enseignantes-chercheuses et personnel de l’université faisant partie d’un
secteur d’activité dans lequel leur genre est minoritaire.

En plus de la prise de photo, nous avons pris le temps de discuter de ces stéréotypes associés à leurs activités, de leurs vécus et ressentis, comme en témoignent les phrases qui accompagnent leur portrait. »

Son œuvre est visible sur différents campus des composantes de l’Université de Montpellier du 7 au 31 mars 2022.