Un ouvrage collectif, fruit du dialogue de pratiques artistiques et botaniques entre l’artiste Caroline Muheim et l’enseignant-chercheur Serge Muller en biologie-écologie.
Ainsi que les participantes et participants de l’atelier de dessin botanique et l’association GNAUM (Groupe naturaliste de l’université de Montpellier).

Un espace de recherches qui interroge les liaisons entre enjeux artistiques et scientifiques

Ce livre est également une histoire d’envies, de connexions, de partages et de parcours de vie. Il s’agit d’une aventure collective, d’abord représentée sous forme d’exposition, et qui prend aujourd’hui une autre forme.

On y retrouve des planches botaniques, de la poésie, des herbiers, des sérigraphies de plantes, des photos.

  • Les ouvrages sont disponibles dans notre bureau, n’hésitez pas à venir chercher un exemplaire !
    Pour rappel, nous sommes situées sur le campus Triolet, bâtiment 5 au rez-de-chaussée, juste en face de l’IAE.

Retour sur « Les Hautes Herbes : inventaire des urgences », l’exposition du projet « Nourrir »

Inventaire des urgences, détail des planches botaniques

©Caroline MUHEIM

En janvier 2020 ont été exposés les planches botaniques, les herbiers et les sérigraphies des plantes comestibles et médicinales qui poussent au cœur du campus Triolet, réalisées par l’artiste Caroline MUHEIM dans le cadre de son projet NOURRIR, lors de sa résidence artistique en 2018-2019 !

Les planches botaniques, dessinées à l’aquarelle et à l’encre, constituent un inventaire suffisamment exhaustif et précis pour permettre à un étudiant qui le souhaiterait de se nourrir et se soigner, et donc potentiellement de survivre en consommant les plantes ainsi répertoriées dans le périmètre de ses études universitaires.
Cet inventaire a été mis en place, en collaboration avec des chercheurs et des étudiant.e.s de l’université, en études de biologie et de pharmacie.

Inventaire des urgences, détails des premiers essais de sérigraphies avec des jus d'iris

©Caroline MUHEIM

Les planches en sérigraphie sont imprimées avec des encres fabriquées à partir des extraits et des jus de plantes trouvées sur place : iris, gale de chêne, brou de noix, garance voyageuse, etc.

Les objets de ces sérigraphies sont les grandes plantes comestibles et médicinales qui poussent sur le campus : bourrache, laurier tin, plantain, fenouil…

Retrouvez également la vidéo Marcher dans les flaques, réalisée pendant une année entière, à partir de 365 photos prises au téléphone portable lors des allers et retours de l’artiste sur le campus. Conçue comme une promenade au fil des jours, cette vidéo est accompagnée d’un texte qui raconte son errance, pas à pas à travers la lumière, l’eau, les saisons et la géométrie des jardins.

En savoir + sur le projet NOURRIR

L’exposition Hautes Herbes a été organisée en partenariat avec le Service commun de documentation.